Systèmes de paiement 219


Systèmes de paiement 219

 

N°219 25 Janvier 2008 13ème année OFFRE SPÉCIA LE 30% de réduc tion Offre valable jusqu 'au 29 février 2008 inc SOMMAIRE lus FRANCE 1 n EDF commercialise avec succès le paiement par SMS pour son nouveau service Bleu Ciel n Oney, groupe Banque Accord propose la carte de crédit Visa gratuite n Banque BCP lance une carte co-brandée avec miles avec TAP ciblée sur les Portugais n American Express confie à Nicolas Sireyjol la supervision de la France, l?Espagne et les Pays-bas n En pleine forme, le e-commerce doit augmenter le nombre de cyber-acheteurs en France n Changement d?habitudes de consommation des cyberacheteurs selon LeGuide.com n Auchan France lance avec Comarch une offre prépayée n Jeux Olympiques et paralympiques 2008 : Visa Europe et Carte Bleue lancent « Team Visa » n En France, le volume des opérations Visa a crû de 8,7% en 2007 EUROPE 7 n Le chiffre d?affaires de Visa Europe a grimpé de 4,6% en 2007 à 848 Mds d?euros n A Bruxelles, le 28 janvier, lancement officiel de l?espace unique de paiement en euros n L?Irlande réduit l?impôt sur les cartes bancaires n Les banques britanniques continuent la vente automatique des assurances n Halifax traînée en justice pour fraude aux cartes n Le consumériste Which ? aide les porteurs victimes de fraude à déposer plainte n Pour payer par carte, Caja Madrid passe à EMV www.publi-news.fr n Le nombre de fraudes à la carte de débit double en Allemagne n Volkswagen Bank lance une carte co-brandée avec les écologistes allemands n Visa et MasterCard dépassent les 10 milliards d?euros en Autriche n La Banque cantonale de Zürich finance le projet ePark24 n Pour payer par carte, Caja Madrid passe à EMV en offrant de signer seulement avec code secret Copyright ©? Groupe Publi-News 2004 - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés FRANCE EDF commercialise avec succès le paiement par SMS pour son nouveau service Bleu Ciel Depuis le 1er janvier 2008, les clients particuliers d?EDF peuvent régler leurs factures par SMS. Rapide, sécurisé et gratuit, excepté le coût du SMS, ce nouveau service permet aux clients n?ayant pas souscrit au prélèvement automatique d?être prélevé sur ordre en choisissant le moment où leurs comptes seront débités, via la marque Bleu Ciel. Gratuit hors le coût du SMS lui-même, ce service est destiné aux clients qui n?ont pas souscrit au prélèvement automatique et pour qui l?envoi d?un chèque ou d?un TIP par voie postale reste trop fastidieux. Avec le paiement par SMS, Bleu Ciel d?EDF s?adapte aux évolutions du mode de vie des Français. A titre d?exemple, il y avait en 2007 en France plus de 10 millions d?utilisateurs de services de l?Internet mobile. En envoyant un simple SMS, les clients conservent leur pouvoir de décision : ils peuvent vérifier le montant de la facture et surtout décider du moment opportun pour le régler en fonction de leur trésorerie, avant l?échéance légale de règlement inscrite sur la facture. Ce nouveau mode de paiement a été expérimenté avec succès entre mars et juin 2007 par la Direction Particuliers & Professionnels Rhône Alpes Auvergne de la Direction Commerce où il a conquis 30% des clients à qui il a été proposé.  Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 Oney, groupe Banque Accord, propose la carte de crédit Visa gratuite « Pourquoi continuer à payer sa carte Visa quand on peut en avoir une gratuitement ? » La question est posée par oney.fr, du groupe Banque Accord dans une offensive par voie de emailing. La Carte Mauve Oney est une carte Visa internationale associée à une réserve de crédit reconstituable d?un an renouvelable de 500 à 21 500 ?, au TEG révisable de 17,90% jusqu?à 3 000.00 ?; 16,90% de 3000.01 ? à 7 000.00 ?; ou 14,90% au-delà de 700.000 ?, montants et taux hors assurance facultative. Sous réserve d?acceptation par Banque Accord - S.A. La cotisation Carte Mauve Oney est de 0 ?. Ces conditions déjà proposées au 28/06/2007 sont susceptibles de variations. Le coût total du crédit dépend de la durée et du montant emprunté. Pour une première utilisation unique de 500 ? le 05/11/2007 à un TEG de 17,90%, le client paie 31 mensualités à 20? et 1 mensualité à 9.20 ? pour un coût du crédit total de 129.20 ?. TEG révisable de 17.90% était celui proposé dès le 28/06/07. Banque BCP lance une carte co-brandée avec miles avec TAP ciblée sur les Portugais Fidéliser la clientèle portugaise en France : tel est l?objectif visé par le lancement de la nouvelle carte Visa BCP Victoria mise sur le marché le 23 janvier par BCP Banque, filiale des Caisses d?épargne et par la compagnie aérienne portugaise TAP Portugal. Cette carte permet de cumuler des miles par association au programme de fidélisation Victoria de TAP Portugal. Le système est original : les clients cumulent les miles non seulement en utilisant leur carte bancaire Visa BCP Victoria en retrait et en paiement mais aussi sur d?autres opérations bancaires : crédit à la consommation et virements au Portugal. De plus, l?accumulation de miles est possible auprès de l?ensemble des compagnies aériennes partenaires du programme Victoria et plus largement des enseignes partenaires (location auto, hôtels, etc). Ainsi un retrait dans les DAB GAB de la banque fait gagner 20 miles, un paiement fait gagner 0,75 mile pour une carte Visa et 1 mile pour une carte Visa Premier Jean-Marc Vilon pour chaque 10 euros. Un virement par DAB GAB fait gagner 1 mile pour chaque 10 euros (avec un montant minimum de 60 euros et un maximum de 2 virements par jour) et la souscription d?un crédit conso donne droit à 3 miles pour chaque 1 euro d?intérêt. « Cette carte vise à fidéliser nos clients et à nous différencier dans nos offres, a indiqué Jean-Marc Vilon, Préisdent du directoire de la Banque BCP et membre du directoire de la Caisse d?Epargne Ile-de-France Paris. On y travaille depuis des années et nos études se sont accélérées avec la levée de l?interdiction du co-branding. » Innovation ? Certainement puisque c?est la seule banque en France à proposer une association à une compagnie aérienne si on exclut American Express avec son offre cartes mais ce n?est pas une banque. Mr Presti, directeur général de TAP à Paris, a indiqué qu?une telle carte est une façon de se différencier des compagnies low cost, qui n?ont pas les moyens financiers de s?y lancer. Cette alliance entre les deux marques était naturelle car elles s?adressent aux mêmes clients. Deux packages seront proposés en février 2008, Universal et Prestigio, par Banque BCP intégrant ces cartes. Il existe un million de Portugais en France.  Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 Le Groupe Caisse d?épargne détient depuis juillet 2006 80,1% de la Banque BCP dont 50,1% pour la Caisse d?épargne Ile de France Paris. La banque portugaise Millénium bcp en détient 19,1%. Banque BCP compte 136.000 clients particuliers et 7.000 entreprises, pour un total de 180.000 comptes. American Express confie à Nicolas Sireyjol la supervision de la France, l?Espa- gne et les Pays-bas Nicolas Sireyjol, Senior Vice President et Country Manager France d?American Express rejoint l?équipe mondiale de la marque et à ce titre, coordonnera à la fois les marchés français, espagnol et néerlandais. Cette nomination reflète l?importance stratégique grandissante de la France au sein du réseau international American Express. Nicolas Sireyjol est nommé au poste de Country Manager avec le grade de Senior Vice President. Il supervisera également les Country Manager de l?Espagne et des Pays-Bas. Cette nomination récompense les bons résultats du marché français et témoigne désormais du poids de la France. Au travers de cette nouvelle organisation, American Express s?affranchit des frontières régionales existantes et démontre sa volonté de se concentrer sur la croissance de ses métiers. Dans son nouveau rôle, Nicolas Sireyjol s?appuiera sur une expérience managériale forte acquise au sein du groupe American Express depuis près de 20 ans. Après avoir débuté sa carrière à la Cegos comme Consultant puis Directeur Banques et Nicolas Sireyjol Assurances, il rejoint American Express pour y occuper successivement les fonctions de Manager Card Acquisition et de Directeur Card Acquisition & Loyalty. En 1993, le groupe lui propose le poste Vice-Président Stratégie France à Londres, avant de le nommer Directeur Général Carte France en 1996. Nicolas Sireyjol est diplômé de l?ENSAE (Ecole Nationale de Statistique et de l?Administration Economique). American Express Company est un groupe international présent dans le voyage et les services financiers. Fondé en 1850, il occupe des positions de premier plan dans les cartes de paiement et de crédit, les chèques de voyage, le voyage, les produits d?assurance et la banque internationale. American Express est à la fois un réseau d?acceptation et la première société non bancaire émettrice de cartes de paiement au monde, en termes de nombre de cartes (78 millions de cartes en circulation émises en plus de 40 devises et acceptées dans plus de 200 pays) et de montant de dépenses (561,5 milliards de dollars), chiffres à fin 2006. En pleine forme, le e-commerce doit augmenter le nombre de cyber-acheteurs en France Si en France, un site marchand est créé toutes les heures, les deux tiers des internautes ne passent pas encore le cap de l?acte d?achat en ligne. Comment expliquer ce phénomène ? Comment réduire l?achat impulsif et fidéliser le cyberacheteur? Ernst & Young, en association avec la FEVAD, publie la troisième édition de son Panorama du e-commerce et tente de répondre à ces questions.. La rapidité d?adoption d?Internet et de l?e-commerce a été un phénomène sans précédent dans l?histoire de l?économie. Le commerce électronique ? comme l?apparition des hyper marchés en leur temps ? constitue une révolution du processus d?achat. D?abord porté aux nues comme alternative aux « anciennes économies », puis décrié, le commerce en ligne est maintenant devenu un moteur de développement incontournable. Aucun secteur, de l?habillement au high-tech, des loisirs à l?alimentation, ne peut y échapper. En France, en 2006, le commerce en ligne a généré un chiffre d?affaires de près de 12 milliards d?euros. Au premier trimestre 2007, le e-commerce a enregistré une progression de ses ventes de 40%. Quand aux observateurs, ils estiment qu?à l?horizon 2010, les revenus liés à la vente en ligne s?élèveront à 30 milliards d?euros. Des chiffres qui ne cessent de progresser :  Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 ? La France compte 19 millions de cyberacheteurs ? 37,2% des Français ont déjà acheté sur Internet contre 31% il y a un an ? Près d?1 internaute sur 3 a effectué un achat au cours des 30 derniers jours ? Enfin 62% des internautes déclarent avoir confiance en l?achat en ligne (Baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRating des comportements d?achats multicanaux des internautes ? 3207 répondants ? Mai 2007) Bien que le e-commerce soit définitivement entré dans les habitudes d?achat des Français, il reste une marge de progression. En comparaison de nos voisins européens seuls 33% de la population internaute française est cyberacheteuse. La Grande-Bretagne est nettement en avance avec 55,1% suivie de près par l?Allemagne avec 43,8%. «Une disparité qui s?explique par une certaine appréhension face à la monétique mais également par un retard culturel, les Français préférant encore le lèche-vitrine. Mais un élément non négligeable est aussi à prendre en compte: le succès persistant du minitel!» analyse Philippe Ausseur, associé responsable du département BAS (Business Advisory Services) d?Ernst & Young. Des données qui ne font que renforcer l?impression générale : Internet est entré dans nos moeurs. Pour preuve les nouveaux phénomènes du web (blogs, web 2.0, avatars). En conséquence, même si le commerce en ligne s?est largement structuré et professionnalisé, il doit continuer à progresser? Des pistes d'amélioration Quelles sont les pistes d?amélioration possibles ? Si le référencement des sites, leur convivialité ou encore leur ergonomie ne sont plus des sujets d?amélioration, des progrès restent à faire en termes d?animation et de net marketing : ? L?animation : point faible du e-commerce : La performance, des sites étudiés par Ernst & Young, sur ce critère est la plus faible. Peu de sites réussissent à proposer une animation intéressante si on enlève les actions de marketing direct (promotion, offre spéciales, etc?). Et des informations basiques comme les dates de mise à jour du site et les informations sur la société sont souvent absentes. ? E-marketing : une approche très hétérogène : Les programmes de fidélisation et l?abonnement à des lettres d?information sont les outils de net marketing les plus utilisés. Quand à la personnalisation, elle est diversement gérée. 27% des sites du panel propose une personnalisation poussée, avec par exemple des propositions de produits ou d?informations suivant les pages visitées précédemment et/ou les goûts déclarés des clients. Cette étude prouve que le commerce électronique est désormais ancré dans nos modes de consommation et que, pour certains secteurs, il est devenu un passage obligé pour leur développement et leur croissance. « Internet permet d?être au plus près des consommateurs mais devra continuer à gagner la confiance des cyberacheteurs. Apprendre à provoquer l?émotion pour gommer l?acte d?achat impulsif, venir sur la toile pour chercher autre chose que des bonnes affaires : voilà le challenge essentiel de demain pour les e-marchands !», estime Philippe Ausseur, associé responsable du département BAS (Business Advisory Services) d?Ernst & Young. Le e-commerce doit aujourd?hui dépasser le succès acquis, en attirant avec des prix le plus souvent cassés, trouver un deuxième relais de croissance et accéder ainsi à un nouveau stade de maturité. Changement d?habitudes de consommation des cyberacheteurs selon LeGuide.com LeGuide.com group, premier éditeur français indépendant de moteurs de recherche shopping, comparateurs de prix et guides d?achat sur Internet, présente pour la sixième année consécutive les résultats de sa grande enquête(i) sur les comportements d?achat en ligne lors des fêtes de fin d?année. Les principales conclusions : concentration des dépenses entre 100 et 500 euros ; 11% ont fait leurs achats exclusivement sur le web ; le gain de temps est devenu la principale motivation de l?achat en ligne ; 96 % des internautes satisfaits de leurs achats de Noël sur Internet ; les principaux e-commerçants confirment leur position sur le marché ; le budget réservé à l?achat en ligne progresse pour la tranche de dépenses entre 100 et 500 euros ; avec  Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 la démocratisation d?Internet, différents types de comportement d?achat se confirment en 2007. Les cyberacheteurs se scindent en deux groupes: les acheteurs exclusifs du Web progressent, et pour la première fois dépassent la barre des 10% : 11% des répondants ont effectué l?intégralité de leurs achats on line contre 9% en 2006 et 6% en 2005. Les acheteurs multi-canaux, quant à eux, restent globalement sur le même niveau de commandes que les années précédentes, 61% des personnes interrogées ont acheté entre 1 et 5 cadeaux sur Internet, versus 55% en 2006 et 65% en 2005. L?étude indique également que les internautes sont plus prudents avec leurs dépenses par rapport aux années précédentes. Le nombre de personnes ayant alloué un budget entre 100 et 500 euros a augmenté au détriment des commandes d?une plus grande valeur. En effet, 1 répondant sur 5 à dépensé plus de 500 euros, contre 1 répondant sur 4 en 2006 et en 2005. Les petits cadeaux ont quant à eux la côte : ils sont 20% à avoir dépensé moins de 50 euros versus 15% en 2006. L?étude montrent que les enfants ont été privilégiés au détriment des conjoints : 63% des répondants ont acheté un cadeau on line pour les enfants contre 47% pour leur conjoint. Le gain de temps : principale motivation de l?achat en ligne Les internautes voient de multiples avantages à l?achat en ligne: pour la première année, le gain de temps est devenu la première motivation d?achat, 63 % mettent en avant cet avantage. C?est ensuite l?attractivité des prix et le luxe de pouvoir faire son shopping en évitant la cohue devant les magasins qui sont plébiscités. On constate ainsi pour la première fois que l?intérêt du prix n?est plus cité comme principale motivation d?achat sur Internet. Cette année, internautes et e-commerçants ont bien anticipé l?afflux de commandes à cette période chargée. Près de 60 % des répondants ont commencé leurs achats sur Internet un mois ou plus avant les fêtes, en 2006 ils n?étaient que 46%. Parallèlement, ils étaient moins nombreux à s?y prendre à la dernière minute : seulement 8% ont attendu la semaine avant Noël pour passer leurs premières commandes, en 2005 et 2006 ils étaient encore 11%. Le top 3 des sites les plus cités reste inchangé par rapport à 2006 avec Cdiscount ndegrees1, FNAC ndegrees2 et Amazon ndegrees3 ; néanmoins les internautes continuent SYSTÈMES DE PAIEMENT d?explorer le web et ont ainsi réalisé leurs commandes de Noël auprès est éditée par PUBLI-NEWS s.a. de 1318 e-commerçants en 2007 comparé à 1166 en 2006, soit une 47, rue Aristide Briand 92300?Levallois-Perret Tél : 01 41 49 93 60 progression de 13%. Premier éditeur français indépendant de moteurs Fax : 01 47 57?37?25 de recherche shopping, de comparateurs de prix et de guides d?achat Email : i.lancry@publi-news.fr en ligne, LeGuide.com S.A. est un véritable expert de son métier et le Site Internet : www.publi-news.fr meilleur compagnon de l?acheteur en ligne. La société ne vend elle- SIREN : 330 394 834 même aucun produit mais se consacre entièrement à son rôle de média Commission paritaire : 0510I87147 entre les consommateurs et les e-commerçants. Le business modèle Impression : Un Point et Plus 74, rue Jules Guesde, 92300 Levallois-Perret de la société est original : tous les marchands respectant les critères Abonnement 1 an (40 numéros) de référencement peuvent intégrer leurs produits gratuitement et sans Prix de vente au numéro : 39? TTC limite de durée. Avec 35 000 marchands et plus de 125 000 millions de Directeur de la publication/ produits référencés en Europe, les sites de LeGuide.com S.A. proposent Rédacteur en chef ainsi un véritable aperçu du marché et permettent d?acheter sur Internet Ange Galula en toute transparence et en toute connaissance de cause. LeGuide.com S.A. est présente dans 14 pays avec des sites en 9 langues. LeGuide.com Rédaction S.A. est cotée sur Alternext d?Euronext Paris. Ange Galula, Audrey Déjardin Maquette Auchan France lance avec Comarch une offre pré- Pascal Soulier, Amandine Kacher payée Contact : 01.41.49.93.67 Fax rédaction : 01.41.49.93.71 Auchan France a lancé début décembre une nouvelle offre prépayée qui E-mail : ange.galula@publi-news.fr est la première de ce genre en France qui donne l?accès à l?Internet et qui est basée sur le système Comarch 3arts. Comarch délivre des services Copyright : Systèmes de Paiement ne peut être pour Auchan France depuis 2006. reproduit ou transmis en totalité ou en partie qu'avec l'accord préalable et écrit de la société Auchan France a officiellement inauguré la nouvelle solution prépayée éditrice Publi-News. qui donne l?accès à l?Internet sans fil via des cartes SIM. C?est la première en France et la plus grande offre de ce type en Europe. Ce nouveau  Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 CONFÉRENCE LE JEUDI 28 FÉVRIER 2008 ESPACE ÉTOILE SAINT-HONORÉ, 21/25 RUE BALZAC 75008 PARIS Banque au quotidien : Comment rénover l'offre et sa communication La nécessité de réaliser des ventes de produits pour mieux équiper le client et le «fidéliser» répond certes à des objectifs rationnels des banques à réseau. Satisfaisante financièrement, la prime à la vente n?induit pas toujours une communication bancaire adaptée au client visé CONCERNE : et opportune au moment où l?offre est faîte. La concurrence, qui induit souvent une guerre de la communication, et notamment sur BANQUES/ les prix, implique pourtant de se positionner de façon régulière. Objectif : proposer le bon produit au bon moment. Mais l?exercice peut se révéler délicat. Comment procéder ? Sur ASSURANCES la base de quels diagnostics ? Sur quelles lignes de produits ? Pour quelles cibles de clients ? - Directions Par quel canal ? Quels sont les bons exemples à suivre ? Autour de ces thèmes d?une actua- lité brûlante, Publi-News et Affinion International proposent une journée de réflexions et générales d?informations, fondée sur des retours d?expérience. - Directions marketing/ Accueil : 8h30 n MATINÉE : Présidence de Guillaume Huser, directeur général, Affinion International développement RENOVER L?OFFRE BANCAIRE : POURQUOI, COMMENT? - Responsables 9h15 : Rénover l?offre bancaire, une nécessité pour répondre à la concurrence et tenir compte de l?évolution accélérée banque au de la clientèle : nouveaux canaux, nouveaux clients, nouvelles attentes. Guillaume Huser, directeur général, Affinion International quotidien 10h00 : Mieux répondre aux besoins des clients en mettant en place un système d?information client performant recour- - Directions rant au CRM et permettant d?offrir le bon produit au bon moment au bon client. Le système d'information actuel le permet-il ? Que faire pour l'adapter afin d'atteindre cet objectif ? Le point de vue de : communication Philippe Dubouchet, responsable de l'offre CRM, SAP France - Directions 10h30 : Questions/débat 10h45 : Pause café 11h15 : François Baranger, Financial Services Strategy Platform Advisor, Microsoft France marchés/crédit 11h45 : Comment mieux segmenter sa base de données clients, comment se positionner en termes de communi- - Directions réseaux cation et prix. Delphine Bittoun, marketing, Affinion International 12h15 : Questions/débat 12h30 : Déjeuner - Chefs de produit n APRÈS-MIDI : Présidence de Yann Emilian, Directeur Général Adjoint Sales & Marketing, Affinion PRESTATAIRES International - Cabinets de conseil 1 - RENOVER LES OFFRES 14h30 : Miser sur les cartes affinitaires pour cibler les clients. Frédéric Maserati, marketing banque au quotidien, BRED - Prestataires CRM Banque Populaire 15h15 : Comment répondre aux attentes d'aujourd'hui des clients en termes d'offres et d'opportunités de communica- tion. Sophie Picard, responsable marketing, Société Générale Une conférence organisée par 15h45 : Questions/débat 16h00 : Pause café PUBLI-NEWS www.publi-news.fr 2 - MIEUX COMMUNIQUER SUR LES OFFRES 16h30 : La communication relationnelle à l'heure du web 2.0. Pierre Philippe Cormeraie, directeur adjoint de la com- munication clientèle, Groupe Caisse d'Epargne En partenariat avec 17h00 : Se différencier sur le service plutôt que sur les caractéristiques techniques du produit, en intégrant les valeurs modernes (transparence, conseil, rapidité dans la réponse) et en élargissant le contenu de l?offre grâce à la fusion avec UCB, le tout s?incarnant dans une mascotte, « le petit homme vert», personnifiant le métier du crédit Caroline Soulie, directeur du marketing, Cetelem 17h30 : Questions/débat 17h45 : Synthèse et clôture. Bulletin d'inscription CONFÉRENCE LE JEUDI 28 FÉVRIER 2008 Banque au quotidien : Comment rénover l'offre et sa communication Oui, je m'inscris 150? de réduction 1ère personne (Champs obligatoires) en vous inscrivant Nom . .................................. Prénom .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . fonction.... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . avant le 31 janvier 2008 Tél.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Fax.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-mail.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . (Offre valable pour une 1ère inscription) 2ème personne (Champs obligatoires) Nom . .................................. Prénom .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . fonction.... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pour vous inscrire Tél.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Fax.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Imprimez ce formulaire, complétez-le, puis faxez-le E-mail.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Si d'autres participants, merci de préciser leurs coordonnées sur une feuille jointe au + 33 1 47 57 37 25 ou retournez-le par courrier, Si vous souhaitez recevoir une alerte par SMS vous rappelant la date et le lieu de la conférence, à : PUBLI-NEWS : 47, rue Aristide Briand merci de nous préciser votre numéro de mobile :. .................................... Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92300 Levallois-Perret (France) Service . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le paiement se fera à réception de facture Adresse? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Téléphone : + 33 1 41 49 93 61 ............. E-mail : claudine.pegoud@publi-news.fr Code postal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pays Inscription pour 1 personne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Montant total ttc (tva 19,6%) : ................... ? ? 1ère inscription : 960 ? HT (1 148,16 ? TTC) Je règle à réception de facture OFFRE SPÉCIALE Nombre de facture : q 1 facture (à l'adresse ci-dessus) ? En vous inscrivant avant le 31 janvier 2008, vous ne réglerez Si adresse de facturation différente, merci de nous la préciser sur une que 8 10 ? HT (968,76 ? TTC) au lieu de 960 ? HT, soit 150 ? feuille jointe de réduction Autopromo PDF q plusieurs factures (merci de nous préciser les différentes Inscription pour 2 personnes et + coordonnées de facturation) ? Dès la 2ème inscription : 480 ? HT/pers. (574,08 ? TTC) au lieu de 960 ? Date : Signature et cachet commercial : POUR ASSISTER A LA CONFERENCE INSCRIPTION - Par virement à notre banque : BNP, compte N°30004/00178/00023793165/92, libellé L?inscription se déroulera en fonction des places disponibles. Adressez le coupon ci-dessus au nom de Publi-News avec l'intitulé de la conférence, le nom du participant et dûment rempli à : le n° de facture. - Par carte bancaire Visa ou MasterCard. PUBLI-NEWS - 47, rue Aristide Briand - 92300 Levallois-Perret- France Une lettre de confirmation sera adressée à réception du règlement. Tél. : + 33 1 41 49 93 61 Télécopie : + 33 1 47 57?37?25 Vous pouvez vous inscrire par fax ou via notre site Internet www.publi-news.fr.? A N N U L AT I O N Une facture vous sera immédiatement adressée. Votre contact : Claudine Pegoud Toute annulation doit nous être communiquée par écrit. Pour toute annulation 30 jours NB : en cas d?inscription sur place, le jour de la conférence, se munir impérativement d?un avant la conférence, les frais seront de 50 ? HT. 8 jours avant la conférence, les frais de chèque de règlement. A défaut, un chèque de caution sera demandé. participation resteront dûs en totalité. Les participants pourront, en cas d'empêchement, se faire remplacer par une autre personne exclusivement de la même société, ou à défaut, DROITS D'INSCRIPTION recevront les textes de la conférence. Les frais d?inscription comprennent l?accès à la conférence, le dossier des participants, le déjeuner et les pauses café. LIEU Les organisateurs se réservent la possibilité si les circonstances les y obligent de modifier La conférence se déroulera le jeudi 28 février 2008 à l'Espace Etoile Saint-Honoré le lieu, le programme ou les intervenants en tenant compte du thème prévu. 21/25 rue Balzac, 75008 Paris REGLEMENT DE L'INSCRIPTION Métro : Charles-de-Gaulle-Etoile ou Ternes Toute inscription doit être réglée avant la conférence. Les informations vous concernant sont utilisées dans le cadre de la gestion de votre inscription. Conformément - Par chèque à l?ordre de Publi-News, en portant l'intitulé du séminaire au dos du à la Loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux données chèque. vous concernant, en nous adressant un courrier. service est offert dans le réseau Auchan. La plupart de la mise en ?uvre a été réalisée par Comarch. Cette solution est basée sur plateforme convergente et compacte de facturation, Comarch 3arts, qui est conçue pour le contrôle, la facturation et la prestation de services IP de prochaine génération, ce système marche déjà à Auchan. Le système a été mis en ?uvre par de nombreux opérateurs dans le monde entier et dispose d?une grande souplesse et d?une activation rapide pour tous les services IP modernes. "La coopération avec Auchan nous donne beaucoup de satisfaction et apporte des avantages. Auchan est très satisfait de nos services professionnels, ce qui a été prouvé par une coopération à long terme et les nouveaux projets récemment commandés, explique Anna Filipiak, Présidente de Comarch Software AG. Comarch SA et Auchan France coopèrent déjà depuis plus qu?un an. Les solutions de Comarch ont permis à Auchan Telecom de devenir un MVNO. Auchan possède plus de 360 hypermarchés et 635 supermarchés dans le monde entier. En 2005, le Groupe Auchan s?est placé 14e au classement mondial de la grande distribution compilée par Planet Retail. Il est le cinquième plus grand détaillant sur le marché européen. Fondée en 1961 en France, Auchan opère actuellement dans 11 pays: France, Italie, Espagne, Portugal, Pologne, Hongrie, Russie, Luxembourg, Chine, Taiwan et Maroc. Jeux Olympiques et paralympiques 2008 : Visa Europe et Carte Bleue lancent « Team Visa » Cinq athlètes prometteurs ont été sélectionnés par Visa Europe, l?un des principaux sponsors des jeux olympiques 2008, afin de participer à un programme d?entraînement inédit animé par la légende du sport Jean-Philippe Gatien. Frederic Delaubre (triathlon), Nadège Douroux & Ingrid Petit Jean (voile), Gévrise Emane (judo) et Sabrina Poignet (escrime paralympique), autant de sportifs de talent qui, placés sous l?égide de Jean-Philippe Gatien, donneront toutes les chances à la France de briller aux Jeux de 2008. «Team Visa» est un programme de sponsoring inédit, dont la vocation est de soutenir et encourager des athlètes au fort potentiel dans leur préparation aux jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. Avec ce programme, Visa Europe s?est engagé à apporter un soutien financier aux athlètes dans leur préparation des Jeux. Cependant, ce programme qui tient davantage du « mentoring » que du simple « sponsoring », est loin de se résumer à un simple soutient financier. En effet, « Team Visa » permettra aux cinq athlètes sélectionnés de développer une relation personnelle forte avec leur « mentor » et de bénéficier de son expérience « de l?intérieur » des Jeux. Et ce lors de nombreux contacts plus ou moins formels, à l?instar des « jours de mentorat », d?ateliers olympiques, ou encore à l?occasion de championnats nationaux. Entraîner, tant physiquement que psychologiquement, mais aussi conseiller, guider, être source d?inspiration pour les cinq espoirs olympiques? telle sera la mission de celui qui a été deux fois médaillé olympiques (1992 et 2000), et deux fois champions du monde (1993 et 1994) ; le « mentor » Jean-Philippe Gatien. Inédit jusqu?à aujourd?hui en France, « Team Visa » n?en demeure pas moins un programme européen, lancé en 2004 à l?occasion des Jeux Olympiques et paralympiques d?Athènes. Lors de ces Jeux, les athlètes européens « Team Visa » remportaient pas moins de 11 médailles ! Deux ans plus tard, à Turin pour les Jeux Olympiques et Paralympiques d?hiver, ce sont 7 médailles qui récompensaient les efforts des athlètes « Team Visa ». Lors de ces deux précédentes éditions des Jeux Olympiques et Paralympiques, 13 pays ont été concernés par le programme « Team Visa », dont la Norvège, la Suède, la Suisse, l?Italie, le Royaume-Uni, l?Allemagne, le Portugal, la Grèce, ou encore l? Autriche.  Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 Au total, ce ne sont pas moins de 92 espoirs - 81 Olympiens et 11 Paralympiens -, qui ont été coachés, lors des Jeux Olympiques et Paralympiques d? Athènes et de Turin, par 8 légendes de l?olympisme. Pour les Jeux de 2008, ce sont plus de 7 pays européens - France, Allemagne, Italie, Norvège, Suède, Finlande, Royaume-Uni -, 41 athlètes et 7 mentors qui participent au programme européen « Team Visa ». Les Jeux Olympiques et Paralympiques 2008 regroupent plus de 12 000 athlètes participants de 202 nations en compétition, dans plus de 40 disciplines représentées, plus de 500 rencontres sportives pour plus de 1 500 médailles à distribuer, avec une rediffusion dans 214 pays, avec plus de 21 000 journalistes présents Visa est un sponsor de premier plan des Jeux Olympiques depuis 1986, et des Jeux Paralympiques depuis 2002. Visa est le premier sponsor olympique à être devenu un sponsor paralympique mondial (en 2002). Visa est sous contrat avec le CIO jusqu?aux Jeux Olympiques de Londres de 2012. En tant que partenaire mondial, Visa sera la carte de paiement privilégiée et le service officiel de paiement des Jeux Olympiques et Paralympiques 2008. Elle sera acceptée pour toutes les transactions concernées par cet événement. En France, le volume des opérations Visa a crû de 8,7% en 2007 Lors de la présentation des résultats de Visa à Paris, Roland Entz, directeur général de Visa pour la France a déclaré : « A fin septembre, le nombre de cartes Visa en circulation en France s?établissait à 1,7 millions : +5,7%. Visa Electron est la première carte à autorisation systématique avec 4,3 millions d?unités (+12%). La Visa classique, atteint 21,9 millions de cartes (+605.000) et enfin les cartes haut de Nombre de cartes Visa en France à fin septembre 2007 gamme atteignent les 3,2 millions de cartes. » Sur le front des entreprises, la croissance des cartes Visa Business, Corporate et Purchasing a été en nombre de 17,7% et en volume de 31,2%. Côté cartes co-brandées, plus de 20 programmes ont été approuvés par Visa Europe. EUROPE Le chiffre d?affaires de Visa Europe a grimpé de 4,6% en 2007 à 848 Mds d?euros Dans une conférence de presse à Paris, Philippe Meunier, Visa Europe, a donné Synthèse des résultats 2007 quelques indications sur l?évolution de l?activité annuelle en 2007 de l?organisation européenne, actionnaire de Visa. Il en ressort que le chiffre d?affaires de Visa Europe a grimpé de 4,6% à 583,3 M? (millions d?euros), son résultat avant impôt de 7% à 45,8 M? et son capital et réserves a crû de 28,6% à 227,9 M? contre 177,2 en 2006. Le volume de paiements a augmenté de 11,5% à septembre 2007 (à 848 milliards  Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 Visa Europe Résultats opérationnels 2007 Visa Europe Card Statistics 2007 d?euros), comparé à septembre 2006, bien que la croissance du nombre de cartes n?ait été que de 6,8% à 348 millions de cartes. Le nombre de transactions de paiement à crû de 11,1% à 14,5 Mds. Le montant moyen de transactions par carte Visa Europe a atteint 2.601 ? en croissance de 3,4%. Le nombre moyen de transactions par carte Visa en un an a été de 44,6, en croissance de 3%. Aujourd?hui, la part des paiements Visa dans la consommation des ménages a grimpé de 11,4%. Le nombre de cartes de débit est de 216,8 millions (+7,8%) dépassant le nombre des cartes de crédit (121,3 millions, en croissance faible de 4,2%). Le vendredi 21 décembre a été le jour record en nombre de transactions : 26,8 millions : +15,4% par rapport à 2006. Sur le front des cartes entreprises, la croissance est bien plus forte : 20,2% en nombre de cartes à 9,7 millions et 22,9% en paiements à 56,8 Mds ?. Mr Meunier s?est dit confiant dans le développement de la carte en Europe. « Il faut savoir que si en France, en moyenne le nombre d?opérations par carte est de 120, certains pays tels que l?Allemagne n?en enregistrent que 15 à 20 et que les pays nordiques atteignent, quant à eux, le chiffre de 260 !. Il y a donc une très grande croissance potentielle à réaliser. » Visa Europe : « Les commissions d?interchange sont vitales pour le développe- ment des cartes » Mr Meunier est longuement revenu sur les commissions d?interchange. « Sans elles, pas de développement. Même en Australie, le taux d?interchange a été diminué mais pas supprimé. Et cela a conduit à une croissance du niveau des cotisations carte et une croissance du surcharging par lequel le commerce fait payer aux porteurs la commission qu?il paye aux banques, en plus du prix d?achat du produit. » Revenant sur la décision de la Commission européenne sur les pratiques de MasterCard en termes d?interchange, Mr Meunier, a indiqué que l?organisation cartes rivale « avait refusé de plaider pour une dérogation de l?article 81.3, dérogation qui nous avait été accordée à nous, Visa. » Il a rappelé que la Commission européenne n?était pas opposée en soi aux commissions d?interchange. « Elle veut des justifications techniques et Philippe Meunier économiques : innovation, sécurité, efficacité) et des bénéfices pour tous : consommateurs et commerçants.» S?agissant des discussions actuelles de la CE avec Visa, Philippe Meunier a encore indiqué : « Nos discussions avec la Commission se poursuivent sans que l?on risque une amende. Nous voulons arriver à ce que nos banques membres aient un revenu et une sécurité juridique. Nous souhaitons un accord qui soit valable pour toute l?Europe et qui intègre celui de toutes les autorités nationales. La Commission veut arriver à un  Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 taux unique en Europe mais cela n?est pas possible car la situation des marchés est très différente dans les 21 pays européens. La commission d?interchange aujourd?hui est de 70 centimes pour les cartes de débit et de crédit, calculés sans les coûts et de 28 centimes pour la carte de débit immédiat. » Répondant à une question de la lettre Systèmes de paiement, Mr Meunier a précisé que « Visa ne profitait pas à aucun titre de ces commissions d?interchange qui se réglaient entre banques mais ce sont nos règles qui les définissent. » Ce faisant, on prête moins d?attention aux coûts des espèces, alors qu? « une étude de McKinsey, a montré que cela revenait à 200 euros par habitant. » Evoquant les revenus de Visa Europe, Mr Meunier a précisé que les commissions d?associations versées par les membres pesaient 40% des revenus, les commissions internationales et les commissions de traitement 30% chacune. Carte à puce : Visa Europe en avance sur le monde 52% des cartes Visa en Europe sont désormais à puce, soit 174 millions au 3ème trimestre 2007, en croissance de 36 millions par rapport à 2006. 53% des TPE sont compatibles carte à puce, soit 4 millions de terminaux. 80% des transactions DAB GAB sont compatibles cartes à puce et près de 60% des dépenses transfrontières sont sur TPE carte à puce. Le traitement des transactions tel qu?il est réalisé par Visa est « le plus en point techniquement en europe. Il est aussi le plus rapide : 31 millisecondes par transaction en moyenne et le plus compétitif : en moyenne 1 à 0,5 centime d?euro par transaction pour les utilisateurs de gros volume. En 2007, 6 milliards de transactions ont été traitées en Europe. » Cartes d?entreprise : forte croissance en 2007 +26,5% de dépenses par carte entreprise en 2007, dont +18% pour les cartes Visa Corporate à 16 Mds d?euros et +31% à 49 Mds d?euros pour les cartes Visa Business. Evoquant les cartes Achats pour le secteur public, Mr Meunier a chiffré les économies cumulées à 500 millions de livres sterling. Les dépenses cumulées des programmes ont dépassé la barre des 3 milliards de livres avec une augmentation de 34% des programmes sur les 12 derniers mois et désormais 1.000 programmes au total. « La carte débit crédit, une révolution ? » Interrogé sur l?initiative récente prise par le Crédit Agricole avec le lancement de la carte débit crédit, Mr Meunier a rétorqué « qu?à sa connaissance, cela existait déjà en Italie et que ce n?était pas nouveau. » Gérard Nebouy, directeur général de Carte Bleue a déclaré pour sa part que « si des banques voulaient faire pareil, elles devraient dialoguer ave Visa directement, et que cela relevait de la gestion des flux financiers du compte du client dans la banque. » Ange GALULA A Bruxelles, le 28 janvier, lancement officiel de l?espace unique de paiement en euros Pour marquer le lancement officiel de l?espace unique de paiement en euros (SEPA, Single Euro Payments Area), M. Charlie McCreevy, membre de la Commission européenne responsable du marché intérieur et des services, Mme Gertrude Tumpel-Gugerell, membre du directoire de la Banque centrale européenne, et M. Gerard Hartsink, président du Conseil européen des paiements, organisent une manifestation intitulée «SEPA GOES LIVE», avec des invités éminents actifs dans le marché communautaire des paiements. L?événement aura lieu le 28 janvier 2008 à partir de 18 heures au bâtiment Charlemagne, à Bruxelles. Le SEPA est le nouvel espace unique de paiement en euros qui permet d?effectuer des paiements scripturaux dans la zone euro dans des conditions aussi rapides et sûres et avec la même facilité que s?il s?agissait de paiements nationaux. À l?intérieur du SEPA, tous les paiements en euros sont considérés comme nationaux, et établis avec un seul ensemble d?instruments de paiement. Le SEPA est donc une suite naturelle de  Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 l?introduction de l?euro et une nouvelle grande étape dans la réalisation d?un marché unique efficace en Europe. Le 28 janvier 2008, une étape importante de la phase de migration vers le SEPA sera atteinte, avec le lancement officiel du premier instrument SEPA de paiement par virement. À cette occasion, la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Conseil européen des paiements, en tant que principaux acteurs du SEPA, organisent conjointement un événement de lancement de haut niveau sous le slogan «SEPA GOES LIVE». L?Irlande réduit l?impôt sur les cartes bancaires La nouvelle année commence bien pour les banques irlandaises. La Fédération des banques irlandaises (IBF) a salué l?annonce du Ministère des Finances, le 5 décembre 2007, de réduire l?impôt frappant les cartes de paiement dans le budget 2008. L?Etat s?est aussi engagé à réformer le régime fiscal imposé aux acquisitions immobilières résidentielles. La taxe sur les cartes concerne les simples cartes bancaires de retrait, mais aussi les cartes de débit et de crédit. L?IBF estime que la décision du Ministère est « un signe clair que le Gouvernement a compris l?importance de l?accélération du développement des infrastructures nationales de paiement ». Les banques irlandaises ont fait pression en ce sens, avec le concours des consuméristes et des entreprises, c?est-à-dire de la Consumers? Association of Ireland et la Chambers Ireland. Les banques britanniques continuent la vente automatique des assurances NatWest et Royal Bank of Scotland incluent automatiquement une assurance, couvrant le remboursement de leurs prêts, dans quatre contrats sur cinq. Lorsqu?un client veut contracter un prêt par téléphone, ces établissements ne lui donnent que les tarifs comprenant l?assurance, sans préciser qu?il existe des mensualités n?incluant pas de cette assurance. Cette statistique concerne les prêts personnels, sur lesquels le site Internet consumériste Which ? a réalisé une enquête. L?assurance de prêt (PPI) couvre le remboursement des mensualités en cas de chômage de l?emprunteur, dû à une maladie, un accident ou un licenciement. Selon Which ?, une telle couverture peut représenter un surcoût allant jusqu?à 1.000 £, pour un prêt de 5.000 £ remboursable sur trois ans. Dans le même test, Abbey et Northern Rock ont pris soin de préciser tous les tarifs, assurance incluse ou non. Alliance & Leicester l?ont fait dans les quatre cinquièmes des cas. Alliance & Leicester, Halifax et Royal Bank of Scotland ont cependant donné les deux types de tarifs après qu?on le leur ait demandé. Seule Abbey les donne spontanément. Une étude similaire réalisée en mars 2007 par Which ? avait mis en évidence que plus la moitié des prêteurs incluait automatiquement le prix d?une PPI dans le coût de leurs prêts. Le consumériste a lancé un site Internet pour aider les clients, estimant qu?on leur a vendu à tort une PPI, à déposer une demande de remboursement auprès de leur banque. Halifax traînée en justice pour fraude aux cartes Halifax doit faire face à un procès intenté par l?un de ses porteurs, Alain Job, dont le compte a été débité de 2.100 £ par des fraudeurs. Selon le plaignant, les malfaiteurs ont copié sa carte à puce et retiré l?argent à un DAB. Il a précisé au quotidien The Guardian qu?il avait pourtant pris soin de remplacer le code PIN fourni par la banque par un autre code, que lui seul connaissait. De plus, il était en possession de sa carte au moment où le retrait non autorisé a été effectué. Halifax déclare qu?un retrait ne peut être réalisé que par une personne en possession du code PIN et de la carte. Pourtant, certains cas de fraude montrent qu?il est possible de copier la carte, à partir des données recueillies par un terminal de paiement trafiqué. L?introduction de la carte à puce et du code PIN au Royaume-Uni, il y a deux ans, a permis de diminuer la fraude. Mais des pirates continuent de copier des cartes et les utilisent à l?étranger, dans les pays où ces mesures de protection n?ont pas encore été implantées. 10 Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 Le consumériste Which ? aide les porteurs victimes de fraude à déposer plainte En Grande-Bretagne, l?association consumériste Which ? apporte son soutien aux porteurs victimes de fraude à la carte et dont les requêtes ont été, initialement, rejetées par leurs banques. Elle s?appuie sur le Code Bancaire britannique, stipulant que les clients sont protégés contre les fraudes s?attaquant à leurs cartes, à moins que leurs établissements n?établissent qu?ils ont « agi frauduleusement ou sans prendre de précautions raisonnables ». Le consumériste a ainsi aidé un client, dont la carte avait été copiée et débitée alors qu?il était à un mariage, à être dédommagé par sa banque. Une autre plaignante avait vu son compte débité après un retrait à un DAB, alors que l?automate ne lui avait pas donné l?argent suite à un dysfonctionnement. Elle a obtenu gain de cause auprès de son établissement. Dans ces situations, les banques avaient d?abord refusé les plaintes, puis se sont inclinées grâce au travail du consumériste. David Cresswell, porte-parole du médiateur financier du Royaume-Uni, déclare : « Nous avons relevé 2.700 plaintes concernant des cartes cette année, soit 29% de plus que l?an dernier. C?est un problème de plus en plus préoccupant ». Volkswagen Bank lance une carte co-brandée avec les écologistes allemands Volkswagen Bank et l?Association allemande de protection de la nature NABU lancent une carte de crédit en co-branding, la « NABU Visa Card », selon le site Internet Banktip.de le 9 janvier 2008. Il n?est pas nécessaire d?être client de la banque pour recevoir la carte, dont l?utilisation apportera des fonds à la NABU. La cotisation annuelle de la première année, fixée à 10 ?, est reversée à l?association. Si une carte supplémentaire est commandée pour un proche, sa cotisation annuelle de 6 ? vient alimenter le budget de la NABU. Elle reçoit également un pourcentage, non précisé, sur le montant de chaque transaction. Les cartes, produites et personnalisées par Giesecke & Devrient, sont disponibles en six designs différents, représentant des animaux pour lesquels la NABU développe des projets : le loup, l?ours, le lynx, le rouge-gorge, le léopard des neiges et la cigogne. Ces projets sont alimentés en grande partie par des subventions et des dons. Le solde positif de la carte est rémunéré entre 3,5% et 3,7%. Le taux d?intérêt annuel du crédit est de 14,71%. Le porteur choisit le cadre qu?il veut donner à sa carte : carte de crédit de type « charge card », carte de débit (le compte de la carte étant alors considéré comme un compte d?épargne) ou carte de crédit revolving. La NABU Visa Card peut être créditée depuis n?importe quel compte courant, chez VW Bank ou un autre établissement. L?utilisation de la carte dans la zone euro est gratuite. Dans les autres pays, une commission de 1,5% est prélevée sur chaque opération en devise étrangère. Visa et MasterCard dépassent les 10 milliards d?euros en Autriche Le bilan conjugué des cartes de crédit de Visa et MasterCard a atteint 10 milliards d?euros en 2007 en Autriche, rapporte le quotidien Wiener Zeitung le 2 janvier. Paylife, anciennement Europay, affiche un bilan annuel d?environ 4 milliards d?euros pour le compte de MasterCard. Card Complete, ancien Visa Austria, a développé 6 milliards d?euros de transactions au bénéfice de Visa. Au total, l?Autriche dénombre plus de deux millions de cartes de crédit, pour une population d?environ 8 millions d?habitants. Le nombre de porteurs de Paylife a augmenté de 3,3% à 1,4 million de personnes. Les Autrichiens ont effectué en 2007 38,1 millions de transactions, nationales et internationales, avec leurs MasterCard, soit une hausse de 8,9%. Card Complete a gagné 106.000 nouveaux porteurs et partenaires en 2007. Maestro règne sans partage dans le domaine de la carte de débit. Les cartes Maestro ont fait progresser leur bilan de 8% à 13,16 milliards d?euros. 7,2 millions de ces cartes sont en circulation en Autriche. Il y a donc dans ce pays davantage de cartes Maestro que de personnes adultes, souligne Peter Neubauer, directeur de Paylife. En 2007, elles ont réalisé 9,2% de transactions supplémentaires, soit au total 261,6 millions d?opérations. Le nombre de fraudes à la carte de débit double en Allemagne En 2007, le nombre de fraudes portant sur des cartes de débit, volées ou falsifiées, a presque doublé outre- Rhin, selon les statistiques présentées par l?Euro Kartensysteme à Francfort et analysées par le site Web Banktip.de le 3 janvier 2008. Entre janvier et novembre 2007, le nombre de cartes Maestro volées a légèrement 11 Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008 reculé, mais le nombre de cartes falsifiées a presque doublé en onze mois, atteignant 10.400 cartes. Parmi elles, 727 ont été copiées ou manipulées à un DAB ou à un terminal de paiement. Ce type de fraude représentait 753 cas en 2006 et 502 en 2005. 405 DAB ont été visés par un dispositif de fraude en 2007, surtout le week-end et dans des endroits très fréquentés. Les fraudeurs installent par exemple une mince bande plastique dans la fente d?introduction de la carte. Elle ne se remarque pas, mais copie la piste magnétique des cartes présentées. Le dispositif est complété par une mini-caméra, qui épie le code secret des porteurs. Pour les terminaux de paiement, la fraude la plus courante est d?installer un faux clavier imitant un terminal courant, mais enregistrant les codes PIN tapés et les envoyant directement aux malfaiteurs. La Banque cantonale de Zürich finance le projet ePark24 La Banque cantonale de Zürich (ZKB) a annoncé le 18 décembre qu?elle allait financer la jeune entreprise ePark24, qui met en place un système de paiement des places de parking par téléphone mobile, sans inscription préalable. Le processus de paiement est piloté par commande vocale et est accessible 24h/24. Ce confort permet au conducteur de payer sans descendre de voiture, ni se tordre le bras pour introduire sa carte de crédit, mais simplement en utilisant son téléphone. La Banque cantonale a créé un programme de financement des jeunes entreprises prometteuses, baptisé ZKB Start-up Finance. ePark24 est dirigée par Alexander Schümperli, ancien manager chez le créateur allemand de logiciels SAP. Pour payer par carte, Caja Madrid passe à EMV en offrant de signer seulement avec code secret Caja Madrid se veut pionnière en mettant à la disposition de ses clients la possibilité de signer par code secret de quatre numéros (PIN) de la carte, au lieu d?y apposer sa signature personnelle. Cette avancée, selon Caja Madrid, supposera « une avance très importante dans la sécurité de son utilisation et qui se transformera en standard durant les prochaines années ». Caja Madrid a adapté tous ses caissiers (4.700) et les terminaux points de vente de tous les commerces (40.000) à la technologie EMV (Europay, Mastercard et Visa. Actuellement, l?organisme renouvelle complètement son parc de cartes, une opération qui devrait se terminer en 2009 pour plus de 5,7 millions de titulaires de cartes débit et crédit. n OF FRE SPÉC IALE 30% de r BULLETIN D?ABONNEMENT éduction Offr e valable jusq u'au 29 févrie r 2008 inclus A faxer au 01.47.57.37.25 ou à retourner à Publi-News 47, rue Aristide Briand 92300 Levallois Perret ? Tél 01.41.49.93.60 ? Oui, je m?abonne à SYSTEMES?DE?PAIEMENT pour 1 an (40 numéros) en bénéficiant de 30% de réduction* France : 500? TTC au lieu de 714,70?, soit une économie de 214,70? International : 490? HT au lieu de 700?, soit une économie de 210? ? Ci-joint mon règlement par chèque à l'ordre de Publi-News ? Je règlerai à réception de facture ? Je règle par carte bancaire : ? Visa ? MasterCard N°________________________Date de Validité _______ Cachet de l?entreprise : Signature : Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Fonction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pays . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tél . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . e-mail : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . *Offre valable pour un 1er abonnement jusqu'au 29 février 2008 12 Systèmes de Paiement - N°219 - 25 Janvier 2008

PARTAGER SUR

Envoyer le lien par email
2341
READS
4
DOWN
7
FOLLOW
2
EMBED
DOCUMENT # TAGS
#bancaire  #monétique  #cartes de paiement 

licence non indiquée


DOCUMENT # INDEX
Business 
img

Partagé par  stanislas56

 Suivre

Auteur:
Source:Non communiquée